Shell

LA COMMANDE

Dans cette étape je me suis vite retrouvé confronté à 2 solutions concernant le nez de l’avion. La première était de trouver un nez d’avion ayant déjà servi, dans une casse par exemple. Le gros inconvénient est le transport, car un vrai nez d’avion est très peu démontable et lourd.
La seconde possibilité était de trouver un fabricant de réplique de nez de 737 pour la simulation. Après avoir fait le tour de tous les fournisseurs de pièces de simulation, j’en ai trouvé 2 qui correspondait à ce que je souhaitait, soit le canadien Peter Cos de Flight Deck Solutions (lien ici) ou l’allemand Cockpit Sonic (lien ici). J’ai finalement opté pour ce dernier car la fabrication moulée en fibre de verre me paraissait plus adapté au nez réel contrairement à la fabrication en fer du canadien. Petite précision, lors de la commande, Mathias de Cockpit Sonic m’a donné le délai qui était de 6 semaines.

… Patience…

Finalement, après une trentaine de relances (restées pour la plupart sans réponse), j’ai reçu le shell après 15 semaines d’attente ! Et oui, il ne faut pas être préssé.

LA CONSTRUCTION DU SHELL

Dans le camion

Arrivée dans le jardin sur palette

Vu du devant sur sa palette

Début du montage du shell 737

Shell avec son toit

Autre vue du shell

Vue du shell en simulation

BILAN DE LA CONSTRUCTION DU SHELL

Le bilan est mitigé. Commençons par le positif. Le nez est en fibre de verre très épaisse, ce qui la rend à la fois souple et solide, possibilité aussi de visser avec un perçage préalable. Pour le négatif, je dirai le délai d’attente et son retard sans explication et les finitions du moulage très approximatives. Les 2 toit ne s’assemble pas tout à fait et il reste un petit jour entre les 2 parties car le moulage n’est pas rigoureusement parfait.

CARACTERISTIQUES DU SHELL

Dimensions : 220L x 280l x 200h cm

__________________________________________

CONSTRUCTION DE LA PLATEFORME

Laisser un commentaire